Kley, des solutions de logement pour les jeunes

25 mai 2021


Les besoins en logement des étudiants sont un problème aussi ancien que les études ; les résidences étudiantes sont la solution idéale.

Et la co-location devient le coliving, plus chaleureux, qui se développe rapidement.

Le groupe Kley développe des résidences dans les deux catégories, selon une démarche très élaborée que nous décrit Tiphaine Théodon, la Directrice Marketing et Communication

Pouvez-vous nous présenter Kley ? 

Fondé en 2014 puis repris dès 2019 par Axa, Kley est devenu en moins de 5 ans leader à la fois investisseur, propriétaire et opérateur du marché des résidences étudiantes privées en France.
En parallèle, le groupe a également développé son offre de coliving à destination des jeunes actifs et actifs en situation de transition de vie, avec les premières ouvertures prévues en 2023 en région parisienne et à Toulouse. Son concept précurseur et innovant, animé par une équipe de spécialistes de l’immobilier, des services, de l’innovation et de la conduite du changement, se décline sur mesure pour chaque cible. Des projets qui permettent à Kley de participer au dynamisme économique des villes.
Kley propose à ses 4 000 étudiants répartis dans 12 villes, une vaste offre de logements neufs allant du studio à la colocation, des espaces communs au design unique, des services et événements innovants, et une équipe dédiée sur place.

Les résidences sont neuves, construites spécifiquement pour être des résidences étudiantes ou coliving ?

Les résidences sont acquises en majorité en VEFA, neuves ou ayant fait l’objet d’une réhabilitation.

Vous faites à la fois résidences étudiantes et résidences coliving. Quelle différence dans votre approche, au niveau du concept, des aménagements, des services apportés ? 

La différence dans l’approche est entièrement liée à la cible visée. Le groupe Kley a développé 2 marques, 100 % adaptées à chacune de nos cibles :

Kley Happy Student : des résidences étudiantes pensées pour les étudiants âgés de 18 à 27 ans, qui accueillent plus de 20 % d’étudiants internationaux pour une durée moyenne de séjour de 11 mois. Une offre variée de logements bien pensés allant du T1 (de 17,5 à 21m²) pour vivre seul, au T6 pour vivre en colocation, avec salon, salle à manger, cuisine, terrasse et salle de bain privative.
En plus de leur logement, les étudiants bénéficient d’un accès aux nombreux espaces communs de la résidence, conçus pour travailler – espace de co-working ; pour se détendre - cuisine partagée, espace lounge, salle de cinéma, et en fonction des projets à l’opportunité : mur d’escalade, salle de musique, salle de billard… ; pour s’aérer – terrasse, patio ou rooftop, et salle de sport ; ou pour simplifier le quotidien - accueil, épicerie, laverie, parking vélos & voitures.

Kley Urban Village : des résidences de coliving, conçues pour les "jeunes actifs" (25-35 ans) et actifs en situation de transition de vie, pour quelques jours, semaines ou mois. Les colivers disposent d’une offre diversifiée de logements premium, allant du T1 (de 21 à 25 m²) pour vivre seul, au T5 pour vivre en colocation avec salon, salle à manger, cuisine, terrasse et salle de bain privative. Une offre spécifique de T1 Small (de 17 à 20m²) a également été conçue pour résidents en court-séjour.
En plus de ces logements, les colivers disposent de vastes espaces communs. Des espaces "chez tous", ouverts sur l’extérieur : bar-brasserie, salle de sport et espace bien-être, espace de coworking, salles de réunion et FabLab, studio d’enregistrement musical, bar à tapas en rooftop, accueil-réception; et des espaces « chez nous » réservés aux colivers - salon lounge avec coin cuisine, cuisine partagée, espace event en rooftop, espace cinéma et gaming, supérette ou encore des "placards pratiques" dans les étages pour le prêt de matériel.
 
Dans les 2 cas, une équipe formée accueille et accompagne les résidents, et un programme de services et d’événements adaptés anime la communauté tout au long de l’année. Des liens étroits sont tissés avec nos partenaires les élus et collectivités, les universités et écoles, et les entreprises. Et de nombreux partenariats locaux et nationaux adaptés à chaque cible enrichissent l’offre de services proposés (mobilité, restauration, développement durable…). Enfin, une application permettra aux colivers et utilisateurs d’accéder à l’ensemble des services, espaces et réservation, pour un parcours 100 % facilité. 

Avez-vous un exemple de service ou d’aménagement spécifique au coliving ?

L’espace restaurant-bar ouvert à l’extérieur, avec une programmation événementielle pour un petit-déjeuner, un déjeuner professionnel, un afterwork, ou encore un brunch entre amis ou en famille le week-end. 

Comment seront recrutés les colivers ? 

Les colivers sont des "jeunes actifs" (25-35 ans) et actifs en situation de transition de vie, pour quelques jours, semaines ou mois. De profils variés : consultants et salariés "corporate", expatriés et personnes en mobilité, nomades et indépendants (freelances, startuppers, chercheurs…) et personnes en transition affective (divorcés, couples).
Les demandes pourront être effectuées via notre site web avec un parcours 100 % digital. Nous sommes également en discussion avec des entreprises situées à proximité des résidences pour concrétiser des partenariats. Sur la partie court-séjour, les réservations pourront s’effectuer via des plateformes dédiées, via notre système de réservation en ligne sur le site internet, ou encore sur l’application.

Comment le covid a-t-il été vécu dans ces communautés ?

Grâce à la présence quotidienne dans toutes les résidences, de nos équipes opérationnelles pour relayer l’information, rassurer et accompagner les étudiants et parents, les étudiants ont en grande majorité décidé de rester vivre dans nos résidences pendant cette période complexe. Nous avons appliqué les consignes sanitaires avec attention, tout en maintenant nos services (en basculant notre programmation d’évènements sous format digital, ou en effectif restreint en extérieur) pour accompagner nos locataires dans cette période difficile.

Quels services offrez-vous dans vos résidences étudiantes ?  

Nous proposons une multitude de services gratuits ou à la carte : 

  • Des services "Pratiques" : prêt de matériel, entretien et maintenance, aide administrative, sécurité, local vélo, courrier et colis, borne Playstation ;
  • Des services "Mobilité" : parking voiture et vélo, location de vélos, partenariats avec Flixbus (voyage en bus dans toute l’Europe) et En Voiture Simone (permis de conduire) ;
  • Des services "Sportif" : un cours de sport gratuit par semaine avec notre coach sportif ;
  • Des services "Food" : livraison de paniers de fruits et légumes locaux, livraison de baguettes, bornes de commande des restaurants, épicerie, distributeurs automatiques ; 
  • Des services "Eco-responsable" : collecte de piles, ruches, potagers partagés, recyclage de mégots, boîte à partage, collecte de vêtements...

Les résidences étudiantes sont en nombre très insuffisant, vous devez avoir un afflux de candidatures ; quel est le processus de recrutement ?

La période de commercialisation a lieu entre avril et aout. La période a donc déjà démarré, en légère anticipation par rapport à l’année dernière. Les étudiants déposent un dossier en ligne. Nos équipes sont là pour les conseiller et les accompagner dans le choix du logement qui leur correspond. Des visites virtuelles sont proposées mais il est bien entendu possible de venir sur place. Ensuite les étudiants peuvent confirmer leur réservation en signant leur contrat en ligne et payer leur première mensualité.

Combien sa présence dans une résidence coute-t-elle à un étudiant ?

En fonction de la localisation, un étudiant paye à partir de 510 €/mois toutes charges comprises en province (à Brest par exemple) et 660€/mois toutes charges comprises en région parisienne (à Champs sur Marne par exemple) pour un studio. Les charges incluent eau, chauffage, Wifi (fibre), cours de sport hebdomadaire, accès aux espaces communs, sécurité et vidéosurveillance. Ces loyers donnent droit à 100 % aux APL.

Combien de résidences Kley en service aujourd’hui et combien sont prévues, pour combien de résidents au total ?

Nous accueillons actuellement près de 4 000 étudiants dans 12 villes françaises dans nos résidences étudiantes sous la marque "KLEY Happy Student". Un chiffre qui va presque doubler en 2023 avec 8 000 lits dans 24 résidences.
Nous ouvrirons nos premières résidences de coliving sous la marque "KLEY Urban Village" à Toulouse (Labège) et en région parisienne en 2023, puis en 2024 à Issy-les-Moulineaux. Et ce sont au total 7 Urban Village qui émergeront, avec plus de 1 500 lits d’ici 2026, dont un emplacement inédit au pied de Montmartre.

À lire également