5 start-up qui bousculent la transaction immobilière

06 février 2018


Le digital bouleverse sans conteste les procédures traditionnelles dans l'immobilier.  Voici quelques exemples de start-up qui  ont pris le parti d'aborder la transaction sous un jour nouveau.

Homeloop, vendez vite !

Que diriez-vous de vendre votre bien en 48H chrono  ? C’est la proposition de Homeloop, créée en juin 2016. La start-up se propose de faire une offre d’achat ferme au vendeur après estimation, et de lui acheter le bien dans la foulée. Homeloop revend ensuite, après relooking de l’appartement selon le principe du home staging. Autre proposition, un engagement de vendre l’appartement dans les 3 mois.

Quand on a connu les ventes qui s’étalent sur des mois, l’offre a de quoi séduire les vendeurs impatients. Revers de la médaille, le site ne sélectionne que les meilleurs projets et en rejette beaucoup, et il se concentre pour l’instant sur Paris et la petite couronne.

Proprioo, la commission d'agence à prix cassé

Cette agence immobilière en ligne ringardise la commission d’agence en proposant un tarif unique : 2490 € tout compris  ! Et même 1990 € si le vendeur prend lui-même en charge les visites du logement. Le tarif est fixe, quel que soit le prix du bien. Le mandat comprend l’estimation sur place, la visite d’un photographe professionnel, la diffusion de l’annonce sur les grands portails immobiliers et un accompagnement tout au long du processus.

Proprioo est implanté à Paris et ambitionne de couvrir les 10 plus grandes villes françaises dans le courant de l’année 2018.

Lok-iz, rémunérer les apporteurs d’affaire en transaction

L’idée derrière Lok-iz est simple  : faire marcher le bouche à oreille en rémunérant les gens qui entendent parler d’une vente dans leur entourage. En plus des réseaux traditionnels d’apporteurs d’affaires (concierges, plombiers, électriciens, étudiants, etc.), Lok-iz entend digitaliser la prospection faite par les agents immobiliers, en permettant à tous les internautes de signaler un bien à vendre ou à louer.

Une fois la vente signée, l’internaute touche une commission allant de 500 à 1500 €. Avec 5000 informateurs actifs chaque mois, le site souhaite continuer à susciter des vocations.

MyNotary, le compromis de vente entièrement en ligne

Cette plateforme en ligne facilite la mise en relation entre le notaire, l’agent immobilier, l’acheteur et le vendeur. Elle permet à tous les intervenants de la vente de centraliser les documents du dossier dans un esprit collaboratif.  Le client peut ainsi communiquer efficacement avec le notaire. Une fois toutes les pièces réunies, le compromis de vente est généré et prêt à l’emploi.

La start-up    réunit aujourd’hui 2000 professionnels de l’immobilier, dont 750 notaires.

Opinionsystem, pour choisir son agence immobilière

Vers qui se tourner quand on souhaite vendre ou louer son bien  ? On peut pousser la porte des agences de son quartier, ou faire marcher le bouche à oreille, mais on peut aussi concilier les deux en consultant des avis clients. C’est la proposition d’Opinion System, une start-up bordelaise dont les avis recueillis par les agents immobiliers sont certifiés.

Les avis sont recueillis par les agents immobiliers après la transaction ce qui permet aux clients de revenir sur leur expérience. Ils sont visibles depuis le site de l’agence.

Le site réunit 4000 professionnels présentant plus de 250  000 avis.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info