Les bonnes pratiques du crowdfunding immobilier

23 janvier 2017


Le principe du crowdfunding connaît le succès actuellement dans la promotion immobilière. Mais un premier accroc vient de se produire avec la cessation de paiement d’un groupe immobilier. Comment investir de cette manière sans (trop) de risques de perdre le capital qu’on y a engagé ?

Le crowdfunding immobilier

Le principe est simple  : par l’intermédiaire d’Internet, on confie une somme à une plate-forme de financement, qui la remet à un promoteur. L’investisseur reçoit une obligation. Son argent lui sera remboursé dans un délai de dix-huit mois à deux ans, avec un intérêt autour de 10 %. 

Seul problème  : rien ne garantit le capital engagé, et comme le rappelle l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), gros profits = gros risques… La déconfiture de ce promoteur  le démontre une première fois sur ce jeune métier.

Le crowdfunding, un investissement comme un autre ?

Le crowfunding est un investissement qui, comme les autres, obéit à deux règles de base : prudence et diversification. La plateforme de financement sur laquelle on investit a son importance : elle sélectionne les projets qu’elle propose de financer. Elle doit par conséquent vérifier pour chaque projet la solidité de la structure, le permis de construire, le financement bancaire, etc.       

Prudence

La plate-forme sur laquelle on interviendra doit être référencée, soit sur le registre des agents financiers , soit sur celui des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Une fois sur une plateforme de confiance, chaque proposition présentée doit apporter toutes les informations nécessaires pour qualifier le projet : présentation générale, dates, financement, visuels, etc. On ne doit investir que sur des projets dont on a pu se faire une image précise.

Diversification

C’est une règle simple : en répartissant les risques, on les limite. Si un des placements sélectionné est défaillant, on ne perd que ce qu’on y a placé, le reste est intact.

Et ce principe doit se décliner sur toute la chaîne de décisions. Il ne faut pas investir toute son épargne dans le crowdfunding immobilier, aussi alléchantes qu’apparaissent les promesses de gain. Mais encore, au sein de ce type d’investissement, il est recommandé de répartir ses investissements sur plusieurs projets et même plusieurs plates-formes de financement. Ainsi on se met dans les meilleures dispositions pour profiter de ce mode d’investissement innovant.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info