LocService, pour choisir son locataire, sans frais d’agence

02 mai 2018


Les relations initiales entre propriétaires et locataires sont largement fluidifiées avec Internet. La bonne approche pour créer le contact et éviter les frais d’agence, c’est l’inversion des rôles, comme nous l’explique Richard Horbette, le fondateur de LocService.

Pouvez-vous nous expliquez-nous le principe de fonctionnement de LocService  ?

J’ai créé le concept en 1997, il a été ensuite décliné sur Internet. Nous en sommes à la 7ème version du site. Le principe est le suivant  :

D’abord les propriétaires-bailleurs proposent un logement en location sur le site. Créer la fiche du logement avec photos et descriptif est gratuit.

Ensuite les candidats locataires manifestent leur intérêt et créent leur profil. Eux payent  : 19 € pour les étudiants, 24 € pour les autres. Ils répondent via un formulaire aux questions qui intéressent les propriétaires (leur profil peut être enrichi par les pièces justificatives, c’est autant de temps gagné pour la suite).

Enfin les fiches des candidats les plus pertinentes sont envoyés au propriétaire. Celui-ci choisit les candidats qu’il veut rencontrer et crée la relation. En somme, nous rapprochons l’offre et la demande et rendons inutile le coûteux recours aux agences.

Des fonctionnalités complémentaires, pour aider la recherche  ?

Beaucoup  ! Le locamètre, pour vérifier que le budget prévu est cohérent avec la ville ou le quartier. Le tensiomètre locatif, pour connaître cette tension et la comparer à celle d’autres villes. Le descriptif de la situation de chaque ville en vidéo, etc…

Et puis nous aidons à créer le contact, avec le coach virtuel. Le coach accompagne le candidat au fil de son inscription, en lui apportant une analyse locale du marché locatif. Il est animé par un algorithme qui examine chaque critère d’une demande, pour la rapprocher de l’offre existante dans la zone choisie. Il s’appuie sur toutes nos données pour guider le locataire vers sa solution.

Par exemple, si le locataire cherche un logement à 850 € par mois, le coach pourra lui dire «  Avec 30 € de plus, nous pouvons vous mettre en contact avec 3 propriétaires de ce quartier  ». Et la même démarche vaut (dans l’autre sens bien sûr) avec les propriétaires. 

D’autre part, nous envoyons aux propriétaires la newsletter « Newsbailleurs », et on peut aussi télécharger notre Guide de la Colocation.

D’autres services  ?

Oui, à propos de la colocation, justement. Nous avons adapté notre offre, et la colocation représente aujourd’hui 8 % de nos annonces.

Le dépôt de proposition est gratuit, s’il s’agit d’un propriétaire ou d’un locataire qui cherche un colocataire. Il faut que le futur colocataire se voit proposer une pièce qui lui soit personnelle dans le logement, sans cela on ne peut pas appeler ça de la colocation. Nous avons 40 000 colocations disponibles.

Un candidat a à sa disposition la «  Coloc Attitude  » un espace qui lui permet d’expliquer son approche de la colocation, ce qu’il aime, ce qu’il déteste, ses horaires, etc. Cela peut éviter les malentendus et les conflits ultérieurs.

Où en est LocService aujourd’hui  ?

Nous avons 200 000 propriétaires bailleurs inscrits, c’est-à-dire 14 % de ceux qui gèrent leur bien eux-mêmes, sans passer par une agence. Cela représente 300  000 biens. Seuls 7 % des avis d’utilisateurs que nous recueillons sont négatifs. C’est plutôt bien, non  ?

Avec 5 personnes, nous générons près de 2 millions de CA. Notre activité a explosé ces dernières années et nous sommes dans la liste des «  Champions de la croissance 2018  » du journal Les Echos. Nous comptons bien y être encore l’an prochain  !

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info