Immopad, l'état des lieux facile sur tablette

18 mai 2018


La tablette est un outil efficace et mobile, qui trouve une application parfaite dans l'immobilier,  lors d’un état des lieux ou d’une visite d’immeuble. C’est l’intuition qu’a eu Christian Beckendorf, le créateur d'Immopad, dès la sortie des premières tablettes. Il nous présente son application et ses usages.

Qu’est-ce que Immopad  ?

Aujourd’hui, c’est une boîte à outils pour la gestion d’un patrimoine immobilier. À commencer bien sûr par les états des lieux, pour lesquels l‘application a été conçue initialement.

L’application permet un constat très précis, pièce par pièce, enrichi si on le souhaite de photos et de commentaires. On peut s’appuyer sur la nomenclature incluse dans l’appli, ou la modifier pour la mettre en conformité avec les lieux ou le résultat attendu.

Les photos, si probantes, sont de plus en plus utilisées, au point qu’un utilisateur a pu s’étonner de ses difficultés de chargement. Renseignement pris, il tentait d’en charger 750, pour un seul état des lieux  !

Le constat effectué est partagé par les deux parties et signé, soit manuellement, soit électroniquement, selon la procédure DocuSign. Il est archivé et peut être retrouvé sur l’espace du client.

Comment évolue l’application  ?

Elle poursuit son développement pour aller vers plus de simplification. L’état des lieux pourra bientôt s’effectuer à partir de plans du logement ou de photos. On pourra aussi obtenir une estimation du coût des travaux identifiés lors de ce constat.

Combien de clients actuellement pour Immopad  ?

Plus de 600, du propriétaire qui achète un appartement au coup par coup pour faire son état de lieux, en passant par des réseaux d’agences et des grands comptes comme BNP Paribas Real Estate ou le Marché National de Rungis. Certains éditeurs de logiciels de gestion immobilière proposent aussi Immopad en marque blanche.
Le tarif pour un état des lieux varie de 1 à 9 € suivant la quantité de documents réalisés  .   À    ce jour, plus de 400 000 documents ont été édités.

Avez-vous élargi l’usage d’Immopad à d’autres usages  ?

L’appli a en effet évolué vers une fonction de suivi patrimonial. Sa souplesse d’usage, et en particulier celui de sa nomenclature, permet d’en faire l’outil idéal des syndics pour les visites d’immeubles impliquées par la loi ALUR, qu’ils peuvent partager et faire signer par le Conseil syndical. Il peut s’agir aussi de visites de bureaux ou de locaux commerciaux, avec à chaque fois une nomenclature parfaitement adaptée. Les fonctionnalités vont jusqu’à des demandes de devis immédiates ou l’envoi et la gestion d’ordres de service.

Il faut dire que l’usage d’Immopad ne nécessite aucune formation, et peut s’adapter aux procédures internes aux grandes entreprises.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info