Monemprunt.com, l’emprunt immobilier tout en ligne

29 avril 2020


Aider l’acquéreur d’un bien immobilier à souscrire son prêt, c’est l’offre de plusieurs sites Internet, parmi lesquels monemprunt.com, créé par Arnaud Guilleux. Il nous décrit sa solution.

Qu’est-ce que monemprunt.com ?   

Un courtier en crédit, mais avec une innovation : ce courtage peut s’effectuer totalement de façon dématérialisée, en ligne. Depuis le calcul de l’enveloppe de prêt jusqu’à la signature électronique de l’offre de prêt. Nos partenaires, qui consentent ce prêt, sont les grandes banques de la place.

Où commence votre intervention auprès de l’emprunteur ?

Dès sa prise de contact, le client peut, en quelques minutes, en répondant à un petit questionnaire, avoir une estimation du prêt qu’il peut obtenir grâce à notre algorithme. Environ un client sur deux vient pour connaitre une enveloppe de prêt éventuelle, sans avoir encore trouvé le bien à acheter.

Pour éclairer ses choix, en fonction de ce que nous savons de son projet, un agrégateur compile les offres d’annonces immobilières disponibles qui correspondent à son projet, dans le cadre du budget que nous avons précisé. Mais nous ne sommes pas une agence, c’est juste une information pour l’aider dans sa recherche. 

L’autre type de client c’est celui qui a trouvé. On lui dit, en quelques minutes, s’il est finançable. S’il souhaite aller plus loin avec nous, il signe le mandat et nous allons négocier auprès des partenaires bancaires. 
L’algorithme cherche parmi les propositions, mises à jour quotidiennement, et c’est un gros travail, car ce que l’on peut constater, c’est qu’il n’y a jamais eu autant de différences de taux, selon le profil de l’emprunteur. Ça peut aller du simple au double, en fonction de la politique de la banque. C’est pour ça qu’il faut avoir un large éventail d’offres.

Et, au total, à l’issue de cette recherche, on présente au client 3 propositions.

Vous faites la même opération concernant l’assurance-crédit ?

Nous sommes également courtier en assurance, en effet. Pour l’assurance-crédit, on peut aujourd’hui en changer facilement chaque année, et nous avons beaucoup de demandes dans ce domaine. Mais il faut être extrêmement rigoureux quant à l’offre, pas seulement attentif au coût.

Et la procédure dématérialisée se poursuit ?

Oui, jusqu’à la signature électronique du prêt. Ceci bien sûr, en fonction de la capacité de la banque à intégrer ce type de méthode. S’il s’agit d’une agence locale, le client doit la rencontrer et initier cette partie administrative avec elle.

Et le client dispose d’un contact, d’une personne avec laquelle dialoguer ?

Dès le début, un courtier expérimenté prend en main le dossier et devient l’interlocuteur attitré du client tout au long de la relation. Tous nos clients prennent contact avec ce professionnel, à un moment ou un autre.
Pour autant, notre algorithme demeure extrêmement utile : il permet de diviser par 2 le délai moyen entre la signature du compromis et la signature de l’offre de prêt. Il est en moyenne de 3 mois, et avec monemprunt.com, c’est 1 mois ½. 

Où en êtes-vous de votre développement ?

Nous avons commencé il y a 2 ans ½, maintenant nous sommes 15, et nous voyons que nous répondons à un besoin de simplicité de plus en plus présent chez les clients. Nous avons passé en début d’année les 100 millions de crédits signés.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info