Yespark, pour se garer au quotidien, même là où il n’y a pas de places

13 juin 2018


Garer une voiture est bien difficile dans les grandes villes. Cela a motivé la création de start-up spécialisées. C’est le cas de Yespark, dont Camille Folliot, Directrice Grands Comptes, nous expose le principe.

Qu’est-ce que Yespark  ?

Une appli, créée il y a 4 ans, qui permet aux automobilistes de garer leur voiture chaque jour, près de chez eux.

Il y a donc des places  ?

Beaucoup de places sont inoccupées partout dans les villes, surtout dans les parkings des immeubles gérés par les bailleurs sociaux. C’est notre source la plus importante.

Comment se fait-il qu’on puisse s’y garer ?

Nous avons un accord avec chaque bailleur. C’est leur intérêt, ils rentabilisent des places qui sans nous demeureraient vides. Il s’agit de parkings surveillés.

Combien de places avez-vous réunies  ?

Nous sommes implantés dans 300 villes en France, dont toutes les plus grandes, et nous ouvrons pratiquement un nouveau parking par jour. Nous pouvons proposer 20  000 places au total.

Comment ça marche  ?

Vous téléchargez l’appli, vous localisez, et choisissez sur la carte qui s’affiche le parking que vous préférez parmi ceux qui sont signalés. Puis vous vous abonnez avec votre nom, le numéro d’immatriculation du véhicule, votre numéro de mobile.

Quand vous êtes devant l’entrée du parking, vous vous connectez à l’appli et vous appuyez sur le bouton. Après quelques secondes, l’accès s’ouvre et vous rejoignez la place qui vous a été attribuée.

Cette place m’est attribuée pour combien de temps  ?

Aussi longtemps que vous le souhaitez. Le jour où vous le décidez, vous arrêtez. Vous pouvez aussi changer de parking ou de ville : vous arrêtez votre abonnement et vous en ouvrez un autre.

Quels sont les tarifs  ?

Ils sont de 30 % inférieurs à ceux des parkings publics. Ils vont selon les emplacements de 16 à 190 € par mois. L’abonné qui s’engage pour 3 à 6 mois peut bénéficier de promotions.

Et en cas de problème  ?

Une hotline est à la disposition des abonnés.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info