Agorastore, accéder aux ventes immobilières parfois étonnantes des collectivités locales

17 octobre 2018


Qui n’a jamais rêvé d’habiter dans un endroit insolite comme une ancienne caserne, un hôtel particulier ou même un château ? Ce type de biens immobiliers en provenance directe des collectivités (régions, départements…) est accessible à tous sur le site Agorastore via des ventes en ligne aux enchères. Servan Ndjantcha, le directeur immobilier Agorastore, nous explique comment elles fonctionnent.

Que proposez-vous à la vente sur Agorastore ?

Les villes, départements et régions disposent de beaucoup d’espaces et de lieux de tous types. Devenus inutiles, ils souhaitent les céder, pour optimiser leur budget ou pour valoriser leur patrimoine et en obtenir des recettes. C’est ainsi que nous avons assuré la vente d’un étang, de châteaux, d’anciens hôpitaux et même d’une plate-forme logistique de 20 millions d’euros.

Comment se passe la vente ?

Le bien immobilier est mis aux enchères, ce qui permet de respecter la loi , qui oblige les collectivités à une mise en concurrence. Les clients doivent visiter le bien avant de faire une offre. Les enchères sont aussi le moyen de répondre à une autre obligation légale, qui est de vendre un bien à sa valeur réelle. Le mieux disant l’emporte. A 90 %, les biens sont vendus en deux mois.

Qui sont les acquéreurs ?

Ils viennent de tous horizons : des particuliers, des promoteurs (Nexity par exemple), des investisseurs…

Vous devez rencontrer des cas assez particuliers ?

En effet, un exemple entre d’autres, un établissement de Bains-Douches, acheté par un particulier pour en faire sa résidence principale.

Agorastore a une clientèle unique, les collectivités locales ?

Oui unique, mais multiple. Nous avons en 13 ans, travaillé pour plus de 2000 collectivités.

Comment s’adressent-ils à vous ?

Essentiellement par le bouche à oreille.

Qu’apportez-vous aux collectivités qui vous confient la vente de leurs biens ?

Du conseil avant tout. Vendre une ancienne gendarmerie, par exemple, ou une école, c’est une expertise qu’elles n’ont pas. Nous les aidons à valoriser leur actif d’abord, puis nous élaborons une stratégie de cession et de commercialisation.

Les contraintes peuvent être importantes. Quand il s’agit d’un bien classé, nous devons composer avec l’architecte des Monuments Historiques. Et puis il y a pour vendre tel ou tel type de bien des moments plus favorables que d’autres.

Par ailleurs, les objectifs de la vente peuvent être complexes. Par exemple, le département qui possédait la plate-forme logistique mentionnée plus haut tenait à un acheteur qui s’engage à maintenir les emplois sur le site.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info