Anaxago, pour investir vite et rentable dans l’immobilier

29 juillet 2020


Le crowdfunding est un mode d'investissement immobilier qui attire par sa souplesse et sa rentabilité rapide. Joachim Dupont dirige Anaxago, un acteur reconnu de ce marché. Il nous en parle.

Qu'est-ce que Anaxago ?

Une plate-forme d'investissement immobilier pour les particuliers, dans le domaine de la promotion et réhabilitation. Nous recherchons le rendement, entre 12 et 8 %, sur des horizons assez courts, 12, 24, 36 mois. 
Il y a un côté très "ludique" dans ce type d'investissement, car vous voyez l'opération, vous pouvez choisir, créer votre propre portefeuille. 

On peut investir à partir de quel montant ?

C'est ouvert au plus grand nombre, à partir de 1 000 euros. Nous avons des clients institutionnels, professionnels, comme des clients privés. Sur la plate-forme, tout est fait de manière transparente, en ligne, en quelques clics. Une équipe de conseillers est là également pour accompagner l'investisseur sur ses enjeux patrimoniaux.

Nous sommes investisseurs, une équipe d'investissement source les projets et investit ; nous distribuons également une gamme de fonds immobiliers pour nos clients.

Que sont les projets dans lesquels vous investissez ?

Notre métier "historique", c'est l'investissement immobilier. 
Nous investissons aux côtés de promoteurs, de marchands de biens, de foncières, d'asset managers, dans des opérations de promotions, résidentielle, tertiaire, dans l'immobilier géré. On reste assez généraliste. Nous agissons partout en France, avec une grosse exposition en Île-de-France, malgré tout. 
On a réalisé autour de 190 opérations de financement jusqu'à présent. Quand je parle d'opérations de financement, j'entends que nous sommes prêteurs. C'est-à-dire du financement subordonné, du financement corporate, l'investissement minoritaire dans des opérations, voire des financements majoritaires. On ne se substitue jamais à une banque qui prête à des taux beaucoup trop bas.

Cela s'apparente à des obligations ?

Oui effectivement, on intervient beaucoup en obligations, en obligations convertibles en actions, en actions comme associés et en compte courant d'associé. On joue sur l'ensemble de la palette des instruments financiers.

Ce qui séduit ceux qui investissent avec vous, c'est que c'est très court et très rentable, c'est ça ?

Je pense que si on leur demandait, oui, c'est ce qui ressortirait.

2 ans de durée moyenne d'investissement, en moyenne ? 

Oui, 24 mois.

Et la rentabilité ?

On a servi entre 9,89 et 11% ces 4 dernières années.
On oscille toujours autour des 10% de PRI net versé aux investisseurs, net de frais de gestion et dans des dispositifs fiscaux qui peuvent être avantageux comme les PEA ou PEA-PME, qui permettent, de surcroit, de ne pas avoir d'imposition sur le revenu.

Vous êtes aussi conseil dans le domaine fiscal ?

Exactement, il existe deux équipes au sein d'Anaxago : une équipe d'investissement, qui source, investit, suit les projets … et une équipe de conseillers. 
Si on se rend compte que l'investissement auquel pensaient les clients ne fait pas sens pour leur profil, on leur conseille d'autres produits avec un autre profil de rendement.

L'investissement plus traditionnel dans un logement, c'est votre principal concurrent ?

L'investissement dans un logement n'est pas vraiment un concurrent, il y a tellement d'affects dans cet acte d'achat. On ne peut pas proposer d'investir 100, 200 000 euros en substitut d'une résidence principale. Par contre, ça peut faire du sens en complément de SCPI d'investissement locatif.
Ou bien, si on a un peu d'épargne dormante sur un fonds en euros ou un livret A, je dynamise un peu tout cela et c'est 8, 9, 10 % sur des horizons assez courts.

L'investissement minimum est de 1 000 euros, mais en moyenne il s'élève à combien ?

Aujourd'hui le ticket moyen est à 12 000 euros et, chez les professionnels, l'investissement moyen est de 200 000 euros. Mais avec de gros écarts, puisque dans les deux dernières opérations, on a trois souscripteurs qui mettent plus de deux millions d'euros.

Le cœur de notre métier c'est le service, donc on réunit d'abord des projets et on les rend accessible aux investisseurs privés. On cherche de bons investissements, ceux qui peuvent plaire aussi aux professionnels

Combien d'investisseurs actuellement ?

Environ 7 000 investisseurs actifs.

Et combien de projets en cours ?

Actuellement, en comptant notre activité en capital-risque et immobilier, on investit sur près de 240 projets. Environ 200 millions d'euros. On a 90 programmes actifs.

Vous avez commencé il y a huit ans. C'était au tout début de ce type d'activité, non ?

Oui, au début Anaxago, c'était une plate-forme qui permettait d'investir dans des start-ups ou des sociétés innovantes, et ensuite on s'est intéressé au marché immobilier, en se rendant compte que les plus beaux projets étaient accessibles dans des fonds très sophistiqués, avec de gros tickets d'entrée, mais rarement disponibles pour les investisseurs privés.
 

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info