Bellman, un syndic qui revendique les qualités attendues par les copropriétés

15 novembre 2019


Le métier de syndic de copropriété se numérise comme tant d’autres, mais cela suffit-il à satisfaire les copropriétés ? A priori non, cette activité ayant une importante dimension relationnelle. Bellman revendique une position originale, que nous décrit son CEO, Antonio Pinto

Qu’est-ce que Bellman ?

Un syndic de copropriété vraiment réactif et transparent. Nous nous sommes appuyés sur les reproches habituels faits aux syndics (une majorité de copropriétés en sont insatisfaites) pour formuler ce positionnement. 

Comment vous en est venue l’idée ? 

De l’insatisfaction ressentie comme propriétaire ! J’ai retrouvé les problèmes que j’entendais enfant (ma mère était gardienne) : manque de réactivité et manque de transparence. Nous avons donc bâti Bellman pour y répondre, avec un socle de compétences techniques et juridiques, un puissant soutien informatique, avec des logiciels développés par nous, au service d’une culture de la satisfaction client. 

Comment se manifeste cette culture ?

D’abord par un contrat de gestion courante au tarif clair, sans suppléments. Un contrat qui peut être rompu par la copropriété quand elle le souhaite, sans préavis. La seule bonne raison pour laquelle ils restent avec nous doit être leur satisfaction.  

Ensuite par les logiciels que nous avons développé pour automatiser tout ce qui peut l’être. Ils comportent des échéanciers simples et exhaustifs, pour ne rien oublier, des alertes, des outils de suivi, des documents types… Nous donnons ainsi du temps à nos gestionnaires pour faire leur travail : le contact avec les habitants et la résolution des problèmes, aussi rapide que possible. D’ailleurs, la satisfaction de la copropriété détermine les bonus qu’ils reçoivent.  

Et enfin une transparence totale, vérifiable sur le portail mis à leur disposition : dossiers en cours, comptabilité détaillée…

La réactivité est un point qui suscite beaucoup d’agacements. Comment y répondez-vous ?

Nos gestionnaires sont dégagés des tâches administratives grâce à notre système d’information, et donc disponibles pour répondre au téléphone et agir vite, en relation avec notre réseau de prestataires, lesquels sont sélectionnés, et notés.

Quelle est votre approche tarifaire ?

Contrairement à beaucoup de confrères ‘’digitaux’’, nous ne sommes pas ‘’low-cost’’. Nous nous situons dans la moyenne. Nos outils sont là pour nous permettre de veiller à l’essentiel : la qualité de service, et, en particulier de négocier les contrats des fournisseurs. Le syndic ne représente que 10% du total des charges. 

Où en êtes-vous de votre développement ?

Nous sommes actifs sur Paris et la banlieue proche depuis juillet 2019. Nous venons de lever 2 millions d’euros auprès d’investisseurs intéressés par mon expérience réussie de créateur de start-up. Nous gérons actuellement 10 copropriétés, de 4 à 100 lots, et 15 nouvelles doivent nous rejoindre prochainement.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info