Book A Flat, pour louer un beau meublé à Paris

20 avril 2021


Book A Flat s'adresse aux personnes qui veulent louer un meublé, à Paris, en étant exigeant sur l'emplacement, le style et le confort. Des biens que l'agence sélectionne avec rigueur avant de les proposer aux locataires, comme nous l'explique Stanislas Coûteaux, le fondateur. 

Qu'est-ce que Book A Flat ?

Une agence de location meublée a paris, spécialisée dans le haut de gamme, à destination de locataires français ou étrangers qui viennent pour des études ou des raisons professionnelles, pour une durée d'un an à 18 mois.

Depuis quand proposez-vous ces services ?

Depuis 2004. Nous gérons un parc de 3 000 appartements, refaits à neuf, meublés, prêts à vivre. J'ai toujours eu l'envie de bien accueillir mes locataires, d'où qu'ils viennent, dans des endroits qui correspondent à leurs attentes et aujourd'hui, nous sommes reconnus pour cela. 

Nous sommes une agence digitale, notre site compte 100 000 visites par mois. Nous étions parmi les premières agences immobilières en ligne. À l'époque, il n'y avait même pas de photos des biens ! Notre site est consulté dans le monde entier, toutefois notre clientèle est française à 70 %.
Aujourd'hui, le fait d'être parti tôt nous permet d'être dans le peloton de tête. Mais l'association de l'immobilier et du digital est en pleine mutation. C'est devenu la proptech, qui veut améliorer tous les process et il nous faut toujours faire mieux.

Quel est votre rôle auprès des bailleurs et des locataires ?

Les propriétaires s'occupent de leur logement, de sa rénovation, du mobilier. Nous mettons à leur service notre réseau : décorateurs, architectes, artisans...
Nos commerciaux vont sur le terrain et sélectionnent les appartements, qui doivent répondre à nos critères.
Ils font ensuite visiter les biens aux futurs locataires. Nous tenons à ce lien humain, nous ne sommes pas 100 % digitaux. Certains locataires, environ 20 % des contrats, réservent à distance, en voyant une vidéo du bien. Nous développons maintenant les visites en visio, directement sur écran, en dialogue avec le commercial.

Vos commerciaux sont donc à la fois les interlocuteurs des propriétaires et des locataires ?

C'est cela. Après les visites, le commercial sélectionne un dossier-locataire et le soumet au propriétaire, qui le valide (les propriétaires attendent de nous d'être tranquilles sur ce point). Et il poursuit la procédure classique de location.
En aval, nous nous occupons du mandat, de la rédaction des documents, de tous les aspects administratifs. Notre service juridique compte 5 personnes. Depuis la loi Alur, il y a beaucoup de contraintes à intégrer. 

Aujourd'hui, chaque commercial gère un portefeuille de 3 ou 400 propriétaires, sur lesquels ils se concentrent activement. Le marché l'exige, car c'est un marché chamboulé.

Comment cela ?

L'offre est beaucoup plus importante que la demande. Pour la première fois depuis très longtemps. De plus, les appartements de la location saisonnière reviennent sur le marché de la location classique. Et la clientèle étrangère est absente, sans doute pour cause de Covid. 
Les commerciaux, en temps ordinaire me disent : "On n'a plus d'appartements à louer, trouves-en !" Aujourd'hui ils me disent : "Il y en a trop, on n'arrive pas à les louer."
Tout cela tire les prix vers le bas. Il y a surabondance de meublés et une demande locale limitée.
Aujourd'hui, il y a du choix, le locataire parisien a "repris la main". Notre discours au propriétaire, c'est souvent : baissez un peu votre prix et prenez un bon dossier, plutôt que d'attendre toujours un marché plus favorable.
Il faut faire en sorte que chaque appartement soit loué. Et nous nous impliquons sur cet objectif.
 

À lire également