Charles Deschamps, Superimmo : "Pour la recherche, Superimmo.com est l'un des 3 principaux sites immobiliers français"

21 juin 2018


Les sites d’annonces immobilières sont la porte d’entrée quasi obligée lors d’une recherche immobilière. À côté des gros Seloger, Leboncoin ou Logic immo, d’autres portails affichent une promesse différente. Rencontre avec Charles Deschamps, Directeur associé de Superimmo, un outsider qui entend concurrencer les plus grands.

Charles Deschamps Superimmo

Pouvez-vous nous présenter Superimmo.com ?

Un portail d’annonces immobilières résidentielles, à la vente et à la location. Nous sommes présents sur toute la France depuis 2012. Le site propose plus de 900  000 annonces diffusées par des agences immobilières, ce qui en fait l’un des 3 principaux sites immobiliers en France    avec Leboncoin et Seloger.

Justement ces derniers sont très connus, quel intérêt à faire sa recherche immobilière sur Superimmo  ?

C’est vrai que Superimmo est moins connu, mais on développe actuellement cette notoriété. Le trafic est en progression constante, et en mai le site a fait 2 M de visites (1,3 M de visiteurs uniques).

Il y a 3 points importants quand on est en recherche. Avoir accès à toutes les annonces existantes, obtenir des annonces qui correspondent à sa recherche grâce à un moteur de recherche performant, et accéder à toutes les informations utiles dans les annonces. Nous répondons à ces 3 points. Le nombre d’annonces est pour nous primordial, car quel intérêt  d’aller sur un site qui n’offre pas toutes les annonces ? C’est une perte de temps. Sur beaucoup de localités, Superimmo propose le plus grand nombre d'annonces.

Par ailleurs, nous avons sorti une nouvelle version du site en février en mettant l'accent sur la facilité d'utilisation sur mobile.

Qu’est-ce qui a changé  ? 

Aujourd’hui plus de la moitié des internautes recherche sur mobile. Un gros travail sur le temps de chargement des pages a été fait. Pour la liste de résultats, on s’est inspiré des feeds des réseaux sociaux type instagram ou twitter. Aujourd'hui, cette liste suffit pour consulter les annonces, on peut faire défiler les photos directement et obtenir toutes les infos essentielles, sans avoir besoin de cliquer sur l’annonce.

On travaille aussi à publier tous les types de médias (visites 3D, vidéos…) dans les annonces. On croit beaucoup à la 3D, un outil très intéressant quand elle est de qualité, sans déformation. C'est un vrai plus pour visiter un bien depuis son salon. Jusqu’à présent elle n’est pas facile à diffuser car beaucoup de ces technologies ne s’intègrent pas facilement dans les outils de diffusion des agences. Mais les choses changent et les visites 3D et vidéos vont se multiplier.

Et la géolocalisation  ?

Même s’il existe de beaux outils chez les concurrents, le marché français est encore trop hermétique à la géolocalisation. Les agents immobiliers ne souhaitent tout simplement pas, pour la plupart, divulguer l’adresse exacte des biens  et sans adresse, difficile de positionner les biens sur la carte. Résultat, la recherche par carte est souvent incomplète. Elle n’est donc pas un axe pour nous. 

Que préparez-vous pour la suite  ?

Pendant une recherche immobilière, on passe son temps à contacter des agents immobiliers, et le suivi n’est pas toujours évident. Beaucoup de contacts se font par sms, on réfléchit donc à fluidifier cette mise en relation avec l’agent immobilier.

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info