Luko, l’assurance habitation 100 % numérique

23 avril 2019


L’assurance habitation répond encore aujourd’hui pour l’essentiel aux procédures traditionnelles de ce métier. Mais comme c’est le cas dans d’autres domaines touchant à l’immobilier, des changements sont à l’œuvre pour plus de transparence et de simplicité, comme nous l’explique Léa Joussaume, chargée du développement et de la communication de la start-up Luko.

Que propose Luko ?

Une assurance habitation, plus simple, plus transparente, plus utile.

Dites-nous comment ?

D’abord vous pouvez, bien sûr, souscrire en ligne, en deux petites minutes.

Quand vous avez un sinistre, vous nous contactez, et nous utilisons les technologies actuelles pour faire avancer les choses : votre interlocuteur Luko chatte avec vous et depuis votre mobile ou votre tablette, vous faites une vidéo, regardée en direct par votre expert. S’il s’agit d’un cas simple, un artisan est convoqué chez vous dans les deux jours, et vous êtes remboursé de vos frais dans les deux heures.

Si ça met en cause un autre occupant, un autre assureur, nous devons alors en revenir à des méthodes plus traditionnelles - et plus lourdes. Si un constat est nécessaire vous le recevrez prérempli.

Luko et ses créateurs viennent du monde de l’assurance ?

Non, Benoît et Raphael ont d’abord créé des capteurs, qui permettent d’anticiper et de prévenir les sinistres. C’est en les mettant en place pour des assureurs qu’ils se sont rendus compte que ce métier manquait de réactivité, compte tenu des outils aujourd’hui disponibles.

Ces capteurs sont à la disposition des clients de Luko, car pour nous assurer, c’est plutôt éviter les problèmes que les résoudre. Ils sont connectés à votre porte d’entrée, à votre wifi, à votre compteur électrique et à votre compteur d’eau. Fuite, ouverture, coupure ou consommation anormale sont détectées.

Qui sont les assureurs qui ont apporté leur savoir faire pour la création de Luko ?

Swiss Re, et La Parisienne Assurances.

Et combien coûte une telle assurance ?

Tout dépend des options que vous choisissez, mais à garanties égales nous sommes 15 % moins chers que les autres assureurs.

Vous parlez par ailleurs de transparence ?

Elle concerne l’argent des cotisations de nos clients. 30 % est consacré aux frais de fonctionnement de Luko. Le reste est versé, c’est le principe de l’assurance, dans un fonds destiné à indemniser les victimes des sinistres. Et en fin d’année, s’il reste de l’argent, il est versé à une association.

Où en est Luko aujourd’hui ?

L’entreprise a été lancée il y a 18 mois, nous sommes 20 à l’effectif et nous avons 10 000 clients. Ce chiffre augmente de 50 % par mois.

D’autres nouveautés ?

Oui, nous allons appliquer les mêmes méthodes avec notre assurance pour propriétaire non occupant, qui protége les logements vacants. Et après les appartements, nous assurons maintenant les maisons individuelles.

Et puis autre chose : nous lançons l’assurance pour les trottinettes électriques !

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info