Ôfildesvoisins, pour se lancer dans l'habitat participatif

15 octobre 2020


La période du confinement a provoqué de nombreuses remises en cause et suscité en grand nombre des rêves et des projets de vie différente. C'est ce qu'a constaté Siham Laux, la créatrice d'Ôfildesvoisins, spécialiste de l'habitat participatif. 

Qu'est que Ôfildesvoisins ?

Une structure d'aide au montage de projets immobiliers en habitat participatif. 

L'habitat participatif urbain : des personnes qui se connaissent ou se rencontrent et habitent ensemble un logement dans lequel ils partagent des espaces communs.

Ou l'habitat participatif rural : on parle plutôt d'éco-lieux, car outre l'habitat proprement dit, il y a les jardins potagers, voire un café associatif, une épicerie coopérative, des espaces de coworking, des écoles alternatives ou même aussi parfois une activité professionnelle, de maraichage ou d'agriculture, de menuiserie ou d'artisanat...
Il y a une infinité de projets et de solutions. Des éco-lieux avec un statut de coopérative, de la copropriété mais qui s'apparente à de la colocation… Il y en a pour tous les goûts, pour tous les statuts, pour tous les projets !

Nous accompagnons sur tous les aspects les futurs habitants et aussi les professionnels : architectes, promoteurs, médiateurs, agents immobiliers, qui peuvent nous solliciter pour monter des projets. Les éco-villages sont bien sûr pour nous des partenaires naturels.

Et cette offre a gagné en visibilité ces derniers temps ?

Enormément. Notre communauté (des gens qui cherchent un projet auquel participer, des groupes déjà existants qui veulent concrétiser un projet, ou résoudre des problèmes) réunissait environ 4 000 membres. 
Et, en quelques semaines de confinement, nous sommes passé à 9 000, et depuis, ça n'arrête pas, nous sommes à environ 12 000. Cette période a soulevé des interrogations sur le lieu de vie, sur le mode de vie, beaucoup d'initiatives de solidarité se sont révélées, beaucoup de gens sont passé au télétravail, et cela a été le déclencheur de beaucoup de projets collectifs.

Vous accompagnez donc de nombreux projets ?

Aujourd'hui, on accompagne des projets portés par des villes, ou par des professionnels, quelques projets, mais beaucoup ont été repoussés en 2021. 
Parallèlement, de nombreux membres de la communauté nous ont dit qu'ils voudraient être autonomes, se former… 
Et donc, en avril/mai, nous avons mis au point des ateliers de formation thématiques pour l'habitat participatif : sur le juridique, le financier, etc., avec l'intervention de nos experts, ou de partenaires. 
Cela permet aux porteurs de projet d'accéder à l'autonomie. C'est indispensable, car nos moyens sont limités, on ne peut pas intervenir sur le nombre de projets qui se créent.
Il y a aussi des conférences, de personnes qui viennent décrire et expliquer leur expérience.

Nous avons commencé à former des professionnels de l'immobilier, qui ont vu poindre ces aspirations chez leurs clients et veulent y répondre. Nous sommes en contact avec une vingtaine de mandataires qui acquièrent ainsi un savoir-faire supplémentaire.

Ces formations répondaient à un vrai besoin, donc ?

Les salles étaient pleines, les questions pertinentes, donc nous sommes allés plus loin. Maintenant, sur le site www.vivreenecolieu.fr, on peut trouver un parcours de formations gratuites et payantes, depuis le débutant jusqu'à des questions très techniques destinées à ceux qui sont sur le point de commencer leur projet.
Ça marche très très bien, et quand ces gens sont devenus autonomes, nous les mettons en relation avec les professionnels qui feront avancer les projets.

Nous avons formé plus de 5 000 membres de la communauté, sans compter la première formation, gratuite.
Sur le groupe Facebook, on est au-dessus de 10 000 participants, nous avons aussi un groupe qui s'appelle "Tour des éco lieux, vacances participatives", qui accompagne ceux qui veulent expérimenter l'habitat participatif durant les vacances … 

Nous étions un peu entendus avant. Nous le sommes beaucoup maintenant, et nous allons continuer à développer notre offre !

À lire également

Destination Immo utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info