Rencontreunarchi.com, les services d’un architecte à la portée de tous

18 septembre 2017 par J. Messager


Beaucoup d’architectes peinent à trouver des clients  et de nombreux   clients potentiels, particulier ou professionnels, ne savent pas à qui faire appel ou ont le sentiment que cette profession s’adresse à une élite. En créant rencontreunarchi.com, Benjamin Lazimi et son associée ont voulu fluidifier la mise en relation. Rencontre.

Qu’est-ce que rencontreunarchi.com  ?

Une plateforme de mise en relation entre les architectes, architectes d’intérieur et décorateurs d’une part, et leurs clients particuliers ou professionnels d’autre part. Sur le site une personne intéressée décrit son projet, ses attentes, son budget, et notre algorithme va trouver le professionnel qui lui correspond, par sa localisation, le métier qu’il exerce et le budget estimé. Celui-ci se rend alors sur place pour une à trois heures, et prend connaissance concrètement du projet du client.

Elle coûte combien, cette première entrevue  ?

50 euros. Très possible quand on a un vrai projet, et dissuasif pour les autres  !

Que se passe-t-il après ce premier rendez-vous  ?

L’architecte envoie un compte-rendu, une recommandation et un devis détaillé. Le client est libre de donner suite ou pas.

Combien d’architectes sont présents dans votre sélection  ?

350 architectes, répartis sur toute la France.

Qui sont-ils  ?

En majorité des indépendants, parfois regroupés en agence. Ils veulent trouver des clients bien sûr, mais beaucoup veulent aussi changer de type de projet. Qui a rénové une salle de restaurant, par exemple, se voit malheureusement toujours demander la même chose…

Et les clients, eux, qui sont-ils  ?

À 70 % des particuliers. Des primo-accédants et aussi des retraités ou futurs retraités qui font appel aux services d’un architecte pour aménager leur prochain logement. Il s’agit souvent de rénovation.

Les professionnels nous demandent plutôt d’aménager des salles de restaurant ou des bureaux. Parfois ce sont des start-up, qui font donc appel à une autre start-up pour leur aménagement.

Tous ces projets sont sans doute très différents  ?

Oui, car notre plate-forme en a déjà vu passer 3000  !

Avez-vous des exemples  ?

À Paris dans le 7ème arrondissement, un hôtel particulier qui a été rehaussé de deux étages, un gros chantier, un process très long et un budget très important. Et puis cet exemple plus modeste d’une jeune personne qui avait besoin de structurer son studio de 30 m² pour y vivre confortablement. Et encore cet ancien bar à la vocation plutôt interlope, rue Pigalle, et qui est devenu le Monkey  : bar, boîte et restaurant, en phase avec la nouvelle clientèle du quartier, et qui ne désemplit pas  !

À lire également